BelgoLudique XXI

Pikachu Sait Pourquoi
Mise à jour: 2019-12-26

Belgo IX : Les Lapins Savent Pourquoi

Cette année, c'est à Stéphane Van Eesbeeck et à moi-même, Iris, que revient le privilège et la lourde tâche de décrire le Belgo 2008. Que peut-on en dire? Toujours autant de participants, de tous les horizons et de tous les pays et régions (les Lillois, les Normands, les Parisiens, notre ami allemand, les Liégeois, les Namurois, les Bruxellois et Alice, notre charmante tchèque). Le Belgo est sans conteste l'un des moments ludiques très attendus de l'année, tant pour son côté convivial où on retrouve ses potes des années précédentes que pour pouvoir se payer une overdose de jeux. Et des parties, il y en a eues. De tout type: des sérieuses, des extra-longues, des jeux d'ambiance, des découvertes, des protos, des tournois, des têtes-à-têtes et des jeux à 10.

Jusque là, vous allez me dire que c'est tout cela est bien normal et que tous les Belgos sont un savant mélange de tous ces éléments. Néanmoins, il y a quelques nouveautés à souligner pour cette édition 2008. Tout d'abord, la période choisie. Pour la première fois, le Belgo s'est organisé à Pâques et pas au Carnaval. Notez qu'au niveau météo, on a pas vraiment vu la différence puisqu'on a eu droit à de belles tempêtes de neige. Mais le lundi, on peut dire qu'il restait plus de participants puisque c'était un jour férié.

Autre nouveauté, le cadre. Ayant délaissé l'ancien gîte, nous avons découvert un nouvel environnement de jeu. Pas mal, assez bien de pièces, donc moins de problèmes pour prendre nos repas (toujours aussi bons puisque les cuistots, eux, n'ont pas changé). Evidemment, il faut aimer dormir en communauté, ici encore plus que dans le gîte précédent.

Au niveau de l'organisation, tout le monde se souviendra du jeu des chiffres, le premier soir, auquel je l'avoue, ma participation s'est limitée à essuyer l'ardoise (mais je dois être la seule, que cela rassure les organisateurs...). Enfin, si vous avez une bonne mémoire, vous vous souvenez certainement de l'âge cumulé de tous les organisateurs ou du nombre de repas qui ont été servis pendant le Belgo. Nos amis français sont toujours aussi friands de la soirée bière, mais pour être franc, les Belges ne crachent pas dessus non plus...

Le Belgo 2008 fut donc un cru classé, une belle organisation et un bon moment passé ensemble, autour des plateaux de jeu.

A bientôt les amis, pour le Belgo 2009.

Iris Fostier (2008)